2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS

 

COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    
  Liam Gillick 

exposition temporaire
Ann Lee You Proposes, 2001   

Ann Lee You Proposes, 2001
animation vidéo, DVD ; 3 X 2 min 58
coll. de l'artiste
court. Galerie Air de Paris, Paris
 




Liam Gillick, Ann Lee You Proposes, 2001

in cycle Vivement 2002 !, plus encore
du 27 mars 2002 au 28 avril 2002

Depuis son acquisition par les artistes Philippe Parreno et Pierre Huyghe, Ann Lee est animée par un destin extraordinaire qu’elle poursuit actuellement dans une aventure conçue par Liam Gillick. Ses premières apparitions, frontales et dans un espace indéfini, exposaient ses origines (P. Parreno), son destin transformé et son évolution possible dans différents espaces-temps (P. Huyghe et Dominique Gonzalez-Foerster). Avec « Ann Lee You Proposes », L. Gillick reprend la logique de collaboration qui est à l’origine de ce projet en s’associant, pour la réalisation de ce nouvel épisode, à Lars Magnus Holmgren, concepteur d’animation vidéo. Il introduit ainsi une esthétique qui s’inspire de la production londonienne des films commerciaux en présentant trois séquences dont le rythme et le montage rappellent la bande-annonce d’un film. Pourtant, l’esprit collectif ne s’applique pas uniquement au mode de production, puisqu’il se développe également dans la narration non-linéaire, discontinue, qui englobe les idées d’espace et de localisation, de collaboration et d’identité.

Ann Lee interpelle directement le spectateur et l’invite à pénétrer dans son monde. Les espaces qu’elle traverse, les objets présentés peuvent être compris comme la manifestation de la mémoire de la jeune fille. Mais ils sont autant d’allusions à des interventions de L. Gillick dans d’autres temps et d’autres lieux, comme à Kitayushu au Japon ou encore dans le jardin attenant à la Tate Britain à Londres. Ensemble, ces différents éléments soulignent une des caractéristiques du travail de L. Gillick qui explore l’histoire, le contexte, et qui documente à travers la combinaison du texte et de l’objet les mécanismes selon lesquels les réalités économiques et sociales se forment. Ces recherches sur des événements historiques et, plus particulièrement, sur la façon d’écrire l’histoire, l’amènent à prendre des personnages fortuits du passé pour les réinventer dans le présent, brouillant ainsi la frontière entre la vérité et la fiction, entre le passé et le futur. Il développe également l’idée que le monde visible est une construction, où la connaissance, la communication et l’action n’ont pas de réalité pour elles-mêmes, mais sont elles-mêmes des constructions. Alors, les structures physiques ou mentales peuvent s’agencer dans une multitude de scénarios situés dans une zone où les notions de temps et d’espace sont perturbées.

Ann Lee existe dans cette zone et, par conséquent, elle a des souvenirs réels et factuels qui lui sont fournis à la fois par L. Gillick et par les aventures précédentes. L’identité d’Ann Lee est une création qui articule un espace nouvellement construit et dont l’existence ne peut être imaginée en dehors de ce lieu virtuel. Sa visibilité autant que le cours de son destin est directement liée au lieu dans lequel elle s’inscrit. En présentant Ann Lee avec une nouvelle identité, en créant des fragments de mémoire en relation avec sa nouvelle localisation, L. Gillick pose d’emblée le projet comme une réalisation sans fin ou Ann Lee cherche une manière de comprendre ses origines tout en s’inscrivant dans le cours d’un récit qui va se poursuivre lorsqu’elle sera dans les mains d’un autre artiste.


Liam Gillick est né en 1964, il vit à Londres et à New York.