2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS

 

COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    
  Pierre Huyghe 

exposition temporaire
Two Minutes Out of Time, 2000   

Two Minutes out of Time, 2000
vidéo, DVD, 1 affiche
court. Galerie Marian Goodman, Paris

Two Minutes out of Time, 2000
vidéo, DVD
court. Galerie Marian Goodman, Paris




Pierre Huyghe, Two Minutes Out of Time, 2000

in cycle Vivement 2002 !, quatrième épisode
du 21 février 2001 au 29 avril 2001

« Two minutes out of Time » (2000) est un film de Pierre Huyghe dont le personnage principal, Ann Lee, est identique à celui de « Anywhere out of the World », film présenté récemment au Mamco dans l’exposition de Philippe Parreno. Si les deux objets sont individuels et indépendants, ils présentent des similitudes formelles évidentes. Ann Lee est le produit d’une agence japonaise qui élabore des personnages destinés à être vendus à différentes industries telles que la bande dessinée, le dessin animé ou la publicité. Acquise par les deux artistes sous forme d’un fichier informatique, Ann Lee devient un signe, mis à la disposition d’autres artistes. Extrait de son système de production et de diffusion, ce signe entre alors dans un processus d’exposition qui s’inscrit dans le temps et qui pourrait permettre d’imaginer, selon Ph. Parreno, la réunion de tous ces films dans un film d’imaginaire qui s’intitulerait : « No Ghost just a Shell ».

Ce projet n’est pas sans rappeler une autre collaboration entre P. Huyghe et Ph. Parreno, « Anna Sanders Magazine », également présentée au Mamco. En couverture du magazine, les deux artistes décrivent ainsi le personnage et le projet : « Anna Sanders est le nom d’un personnage de film en cours d’écriture. C’est aussi le nom d’un magazine qui présente ce personnage. Sans jamais voir aucune image de lui, on le découvre à travers le graphisme, les articles, le choix des images ou des publicités… D’autres personnages apparaîtront de la même manière, en donnant leur nom à d’autres numéros. L’ensemble de ces magazines racontera une histoire, incarnée par ces personnages que l’on ne voit jamais, donnant le sentiment d’une histoire, "l’histoire d’un sentiment". » Ce projet pose plus précisément la question du personnage, une question commune à l’ensemble des travaux des deux artistes, à savoir qu’elles sont les conditions pour qu’une histoire puisse émerger. Le personnage d’Anna Sanders comme celui de Ann Lee ne sont pas des fantômes qui projetteraient dans le présent des histoires du passé. Elles représentent plutôt une projection dans le présent d’histoires possibles du futur. Si Anna Sanders est un personnage de l’imaginaire, dont le caractère est formé à partir de différentes stratégies sociales et publicitaires, le personnage de Ann Lee est quant à lui un produit.

À la différence du film de Ph. Parreno, le film de P. Huyghe souligne l’emprise d’Ann Lee sur notre propre imagination. Son personnage devient alors plus qu’un produit. En insistant sur le regard qu’elle pose sur le spectateur, elle dépasse la relation de consommation explorée par Ph. Parreno pour l’ouvrir dans le monde de la fiction. La relation apparaît alors plus personnelle et plus intime que celle qu’induit un produit soumis au régime de la marchandise. Chez P. Huyghe, la présence purement visuelle de l’image est traitée dans un ensemble de méthodes qui servent à suggérer des regards et des interprétations spécifiques où l’image produite n’est pas la finalité mais le point de départ pour une interprétation toujours incomplète. Son travail intègre un ensemble de données souvent proches du langage du cinéma classique pour traiter, en particulier, de la communication active et de toutes les formes d’échange.


Pierre Huyghe est né en 1962 à Paris où il vit.