2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS

 

COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    
  Klat 

exposition temporaire
Gimme 5, 1999   

Vues partielles de l'exposition
cabanne en bois et matériaux divers



Klat, Gimme 5, 1999

in cycle Patchwork in Progress 5
du 24 février 1999 au 23 mai 1999

Groupe fondé en 1997 par cinq étudiants de l'École supérieure d'art visuel de Genève. Leur intention est alors de « créer des événements ayant trait au champ de l'art contemporain ».

Première action en septembre 1997 (« KLAT 1440' ») : le groupe vit pendant vingt-quatre heures dans un terrain vague visible à partir des fenêtres de Forde, un espace artistique alternatif (L'Usine, Genève). En juin 1998, John M Armleder les invite à occuper le stand d'Écart à la Foire de Bâle. Ils le transforment en un 'mini-showroom' où les visiteurs peuvent regarder des émissions de télévision sur les animaux en mangeant des fruits sur lesquels ils ont collés des autocollants avec leur logo. Simultanément ils participent toujours à Bâle à « One Step Backwards » (Liste 98), où ils présentent la même coupe de fruits ainsi qu'une vaste cage abritant cinq lapins, et au Kunsthaus de Zurich à « Freie Sicht aufs Mittelmeer » où ils mettent à disposition des spectateurs des fanions en papier sur lesquels sont imprimés leurs visages. Un type d'intervention qu'ils reprennent pour l'affiche montrée lors d'« In vitro e altro » (Cabinet des estampes, Genève) qui les voit s'identifier aux acteurs de la série télévisée « La Croisière s'amuse ». Fin 1998, Sylvie Fleury les invite à participer à sa rétrospective au Museum für Gegenwartskunst de Zurich (« Hot Heels »), Klat y présente des tipis recouverts de toile de jeans, construits autour d'un projet identitaire (« Kids of Today Should Protect Themselves against the Nineties »), soit un tronc où chacun est convié à planter un clou et un lieu de détente constellé de 'pins' baignant dans la lumière d'une lanterne magique. Depuis février 1998, Klat gère aussi l'espace Forde pour lequel ils conçoivent notamment « Ford Needles », qui transforme le lieu en salon de tatouage, « Ketchup », une manifestation centrée sur l'esthétique du film de série Z, et « Superette », un mini-supermarché consacré à la vente de multiples et d'éditions. Les actions de Klat concernent principalement l'espace collectif, la vie en commun et les signes autour desquels elle s'organise. Loin d'une approche théoricienne, le collectif s'inspire plutôt de l'attitude des squatters afin de parasiter ou de détourner les lieux communs artistiques et sociaux.

« Gimme 5 » est pour Klat une manière de squatter l'espace du musée au moyen d'une structure propre : une sorte de maison de poupée sur roulettes qui servira de support à une série d'activités où l'improvisation devrait avoir une large part : « Nous allons faire un fanzine pour lequel nous inviterons différents intervenants extérieurs, et nous organiserons des plateformes de discussions pour s'amuser, pour rencontrer des gens, pour manger des bretzels... » Parallèlement, Forde présentera sous une forme originale une série d'œuvres choisies dans les réserves du Mamco.


www.klat.ch