2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS

 

COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    
  Tatiana Trouvé

exposition temporaire
The Longest Echo — L’Écho le plus long  
    Dessins
    350 Points à l'infini
    Fantômes
    I Cento Titoli
    I Tempi doppi
    Les Indéfinis
    Les Refoldings
    Polders
    Prepared Space
    Sans Titre (Plug)
    The Guardian

Vue partielle de l'exposition
Tatiana Trouvé,
The Longest Echo — L’Écho le plus long

in cycle Des histoires sans fin, séquence été 2014
du 25 juin 2014 au 21 septembre 2014



The Guardian


The Guardian est l’une des rares œuvres de l’artiste qui assigne explicitement une place à un corps et désigne, par son titre, une personne. Tatiana Trouvé place habituellement cette installation au début de ses expositions. Cette localisation ne reconduit pas une situation muséale, puisqu’une exposition n’expose pas son gardien. Mais cette mise en exergue n’accorde pas, non plus, à The Guardian le statut de monument. Car ce qui garde l’exposition n’est pas une personne et le gardien n’existe que dans le dispositif qui l’accueille : une chaise vide, où est posée une tige en cuivre (qui garde la place du gardien) ; un mur de béton où, d’un côté, est accroché un sachet en bronze et de l’autre deux sachets, l’un en bronze et l’autre en plastique (partiellement recouvert de peinture), que traverse la tige en cuivre pour rejoindre le sol. À l’intérieur de ce mur sont ensevelies des œuvres, cet indice étant livré par la liste de leurs matériaux inscrits sur le cartel, et par leurs « fantômes » perceptibles dans les rebouchages au mur. Deux réalités se combinent. Un gardien absent qui surveille une exposition invisible. Un dispositif de capture du regard, qui vaut pour une mise en garde, à l’instar de ces entreprises littéraires qui comportent, en première page, un avertissement au lecteur. Le gardien est un passeur de l’exposition et de ses fantômes. La mise en garde est une mise en condition, et son dispositif est le garant d’une élévation de l’attention. Dans les deux cas, l’œuvre assume la fonction d’un seuil.



Tatiana Trouvé est née en 1968 à Cosenza ; elle vit à Paris.