2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS
COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    

  John M Armleder 

expositions temporaires
Amor vacui, horror vacui  
Team 404 [Armleder Klasse–HBK Braunschweig], Yellow Pages  

présentations des collections
Modèles modèles 2   
en 1994  

Mamco, hors les murs
Artgenève, Armada  

  Étienne Bossut

expositions temporaires
Avec Nicole et autres œuvres  
100 % polyester, 1980-1999  

présentations des collections
Toilettes femmes    
L'Appartement    

présentations des collections / archives
Modèles modèles   
Nord 2  

  Cathryn Boch

exposition temporaire
10 8 6 überholen  


  Valentin Carron

exposition temporaire
La Conduite du Rucher, 2001  

 

  Peter Downsbrough

expositions temporaires
Films, vidéos et éditions, 1980-2004   
Modèles, 1983-1998  
 

présentations des collections
L'Appartement    

  Piero Gilardi

exposition temporaire
Biosphère, 2001–2002   

 

  Michel Grillet 

expositions temporaires
Biens communs III  
Montagnes-Ciel  Grillet_Montagne_IM
Mémoire de paysage  

présentation des collections / archives
Modèles modèles 2   

  Thomas Huber 

expositions temporaires
Biens communs III  
Vous êtes ici  Huber_Ici_IM 
Die Post, 1990 & Bilderlager II, 1980-1993  
Mesdames et Messieurs, 1994  

présentations des collections / archives
Modèles modèles 2   
Modèles modèles   

  Uwe Max Jensen

exposition temporaire
in Jokes  
 

 

  Donald Judd

présentation des collections
L'Appartement    

présentation des collections / archives

en 1994  

 

  Martin Kippenberger

présentations des collections / archives
Moma’s Project   
en 1994  

 

  Didier Marcel

exposition temporaire
Couchers de soleil, 1999-2005  

  Allan McCollum  

exposition temporaire
Encore  

présentation des collections
L’Appartement  McCollum_Appartement_I McCollum_Appartement_T McCollum_Appartement_R

présentations des collections / archives
Modèles modèles 2   
en 2006  

  Dennis Oppenheim  

exposition temporaire
Proposals  

présentations des collections / archives
Labo des écarts    
Modèles modèle 2   
Modèles modèle   

  Claudio Parmiggiani

présentations des collections
Delocazione, (1970) 1995 ;
Cripta, 1994 ;
Horloge, 1994  
 

présentations des collections / archives
Solo 3 ;
Luce, luce, luce, 1968 (1995)   
Modèles modèles  
 

  Bernard Piffaretti

exposition temporaire
Presque Suisse  

  Pascal Pinaud

expositions temporaires
En miroir, Pascal Pinaud / Allen Ruppersberg  
Transpainting, 1993-2001  


  Didier Rittener

exposition temporaire
Libre de droits  

présentation des collections / archives
Nord 2  

  Sarkis 

expositions temporaires
Les 42 heures du loup  
Hôtel Sarkis   
À partir du JPG du livret de Parsifal, 2005  
L'Atelier d'aquarelle dans l'eau  

présentation des collections
L'Atelier depuis 19380  

présentations des collections / archives
Modèles modèles 2   
Modèles modèles   

  Denis Savary 

expositions temporaires
Neige de Printemps  
Saint Martin, 2006  
Mine de rien  

présentation des collections / archives
Modèles modèles 2   


Modèles modèles 2  

in cycle Futur antérieur, séquence d'été 2010
in cycle Futur antérieur, séquence d'automne-hiver 2010
 configuration in cycle Mille et trois plateaux, troisième épisode   

John M Armleder et Patrick Luchini, Cécile Bart, Cathryn Boch, Jennifer Bolande, Christian Boltanski, Étienne Bossut, Marie Bourget, Alain Bublex, Valentin Carron, Peter Downsbrough, Peter Fend, Piero Gilardi, Dan Graham, Michel Grillet, Thomas Huber, Rémy Jacquier, Michael Jenkins, Uwe Max Jensen, Hubert Kiecol, Martin Kippenberger, Stéphane Kropf, Sol LeWitt, Beat Lippert, Allan McCollum, Didier Marcel, Patrick Neu, Dennis Oppenheim, Kristin Oppenheim, Claudio Parmiggiani, Pascal Pinaud (pour les couleurs), Bernard Piffaretti, Michel Perot, Didier Rittener, Dieter Roth, Sarkis, Alberto Sartoris, Denis Savary, Franz West

Modèles modèles reprend, non pas en la répétant mais en la revisitant, une exposition montrée une première fois au Mamco en 2004. Elle propose une confrontation entre plusieurs maquettes d’œuvres, ou entre plusieurs œuvres comme maquettes, qui met en évidence le rôle joué par le modèle réduit dans l’invention des formes. Ces prototypes, qui sont aussi des pièces à part entière, nous permettent de pénétrer directement et intimement dans la genèse d’un travail faisant de chaque modèle une manière de fiction concrète.


La plupart du temps les expositions du Mamco se construisent en écho les unes par rapport aux autres, faisant de l’association d’idées ou de l’association de formes une véritable logique visuelle, plastique et spatiale. Ainsi en est-il allé de la première version de Modèles modèles dont un des points de départ fut la « salle des socles » de la rétrospective genevoise de Martin Kippenberger en 1997, dont on peut voir deux grandes photographies accrochées dans l’exposition, ou telle salle de l’exposition consacrée à Tatiana Trouvé. L’ensemble d’œuvres rassemblé ici se compose notamment des pièces les plus modestes en dimension appartenant à la collection du Mamco présentées dans l’espace le plus vaste du bâtiment. Dans les premières pages de La Pensée sauvage, l’anthropologue Claude Lévi-Strauss fait de l’œuvre d’art l’image même du modèle réduit : chaque tableau, chaque objet créé serait ainsi un exemple possible de monde en miniature qu’il inventerait et dont il proposerait une version parmi d’autres possibles. En réunissant maquettes, projets de tous ordres et autres configurations en devenir, Modèles modèles confirme l’analyse de Lévi-Strauss et montre, de surcroît, combien l’œuvre peut tout aussi bien être un prototype dont l’artiste (l’ingénieur ?) règle les proportions et le fonctionnement. Près d’une soixantaine de pièces sont ainsi proposées au spectateur. Ce sont bel et bien des formes « finies » (les maquettes se présentent dans toute leur intégralité), mais elles sont la plupart du temps en devenir, bien souvent en attente d’une réalisation grandeur nature dans l’espace (ainsi en va-t-il des projets de Dennis Oppenheim). L’artiste obéit ici aussi et manifestement à la définition qu’en propose Claude Lévi-Strauss dans le texte déjà cité, à savoir qu’il tient à la fois du savant et du bricoleur. Certaines formes témoignent d’une intimité quasi organique avec leurs créateurs, telle la reconstitution en pâte à modeler, par Christian Boltanski lui-même, de l’avion en papier qu’il avait réalisé en 1951, pièce plus proche du jouet ou du joujou cher à Baudelaire, voire de l’objet transitionnel dont le psychanalyste Donald Winnicott a montré l’importance dans la genèse psychique de l’enfant, que de la maquette ou du prototype. D’autres sont de véritables architectures utopiques alors que plusieurs maquettes (la maison de poupée sonorisée montrée par Denis Savary, par exemple) semblent être de purs et simples objets mnésiques, de véritables souvenirs (ré)incarnés (en l’occurence souvenirs de tableau (Edward Hopper) et de film (Psychose d’Hitchcock)) comme peut tout aussi bien l’être le petit « modèle » de Boltanski. La salle entière est une manière d’architecture fictive et colorée, une sorte de ville prototype constituée par une addition de prototypes. Parmi les œuvres singulières proposées dans Modèles modèles, 3 ou 17 (1992-1993) de Franz West occupe une place à part : il s’agit d’une sculpture en plâtre et en fer que le visiteur peut installer, au gré de sa fantaisie, sur dix-sept socles différents (seule œuvre de l‘exposition, d’ailleurs, à être montrée sur des socles), ce qui permet à ce dernier de jouer lui aussi à expérimenter l’existence de la forme dans l’espace et ce qui fait du modèle une configuration sans cesse en devenir, jamais figée une fois pour toutes dans sa façon d’être (et d’apparaître). Car ce que montre finalement cette exposition, c’est la labilité des modèles : loin d’être des configurations absolument fixées, (Suspens (2009), la pièce de Cécile Bart, par exemple, peut elle aussi être animée comme un véritable théâtre de formes), ils sont des aide-mémoire, des marqueurs qui donnent à un moment donné un visage à un mouvement de prise forme qu’ils enregistrent et qu’ils esquissent tout à la fois, façon pour eux d’être le passé et le futur de l’œuvre en projet. Ce en quoi ils sont de véritables objets flottants.