2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS
COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    

  Claude Rutault 

expositions temporaires
Commencer encore  Rutault_Commencer_encore_T
(p)réparations  Rutault_preparations_T
176. internationale d/m  Rutault_176_T

présentation des collections
L'Inventaire  Rutault_Inventaire_I Rutault_Inventaire_T
L'Appartement  Rutault_Appartement_I Rutault_Appartement_T Rutault_Appartement_R

Claude Rutault, L’Inventaire

 

définition / méthode 170
, 1981
coll. Mamco


stock de toiles égal au nombre de définitions / méthodes écrites au jour de l’installation.
toutes les toiles, numérotées au dos selon l’ordre de rédaction des d/m sont identiques.
la présentation se fait dans un lieu aménagé à cet effet.
1. les toiles sont rangées sur des étagères, la visibilité est maximum.
2. la présentation a lieu dans un espace fermé. l’œuvre n’est visible que de l’extérieur. un côté au moins de la salle sera vitré.
3. l’aménagement est conçu de façon à pouvoir recevoir de nouvelles toiles, à pouvoir être adapté en fonction de circonstances particulières ou par rapport à d’autres œuvres existant ailleurs.

peinture :
les toiles sont rangées d’après leur numéro sur les étagères. elles peuvent être ou brutes ou préparées en blanc.
une toile est blanche si la définition/méthode a été actualisée, brute dans le cas contraire.
mise à jour :
chaque année à la date anniversaire de l’installation, l’œuvre est mise à jour. des toiles seront ajoutées pour les d/m écrites au cours de l’année écoulée et les toiles brutes correspondant à de nouvelles actualisations pendant la période seront peintes en blanc.
utilisation possible :
il est possible d’extraire une toile, et de la présenter peinte de la même couleur que le mur, à condition que cette toile corresponde à une d/m visible, soit parce qu’elle a été prise en charge, soit parce qu’elle figure dans une exposition.
information :
une tablette intérieure accueillera un certain nombre d’informations lisibles de l’extérieur : les données nécessaires à la compréhension de l’œuvre, l’adresse ou l’exposition à laquelle renvoie la toile présentée si c’est le cas, l’information travaux publics, liste de toutes les œuvres prises en charge et les possibilités de visite… le tout mis à jour régulièrement.
archives :
le preneur en charge s’engage à conserver la totalité des informations concernant l’œvre, documents que Claude Rutault pourra exploiter pour la suite de son travail, pour une publication…

définition / méthode 170, 1981
coll. Mamco


stock de toiles égal au nombre de définitions / méthodes écrites au jour de l’installation.
toutes les toiles, numérotées au dos selon l’ordre de rédaction des d/m sont identiques.
la présentation se fait dans un lieu aménagé à cet effet.
1. les toiles sont rangées sur des étagères, la visibilité est maximum.
2. la présentation a lieu dans un espace fermé. l’œuvre n’est visible que de l’extérieur. un côté au moins de la salle sera vitré.
3. l’aménagement est conçu de façon à pouvoir recevoir de nouvelles toiles, à pouvoir être adapté en fonction de circonstances particulières ou par rapport à d’autres œuvres existant ailleurs.

peinture :
les toiles sont rangées d’après leur numéro sur les étagères. elles peuvent être ou brutes ou préparées en blanc.
une toile est blanche si la définition/méthode a été actualisée, brute dans le cas contraire.
mise à jour :
chaque année à la date anniversaire de l’installation, l’œuvre est mise à jour. des toiles seront ajoutées pour les d/m écrites au cours de l’année écoulée et les toiles brutes correspondant à de nouvelles actualisations pendant la période seront peintes en blanc.
utilisation possible :
il est possible d’extraire une toile, et de la présenter peinte de la même couleur que le mur, à condition que cette toile corresponde à une d/m visible, soit parce qu’elle a été prise en charge, soit parce qu’elle figure dans une exposition.
information :
une tablette intérieure accueillera un certain nombre d’informations lisibles de l’extérieur : les données nécessaires à la compréhension de l’œuvre, l’adresse ou l’exposition à laquelle renvoie la toile présentée si c’est le cas, l’information travaux publics, liste de toutes les œuvres prises en charge et les possibilités de visite… le tout mis à jour régulièrement.
archives :
le preneur en charge s’engage à conserver la totalité des informations concernant l’œvre, documents que Claude Rutault pourra exploiter pour la suite de son travail, pour une publication…






définition / méthode 170, 1981
coll. Mamco


stock de toiles égal au nombre de définitions / méthodes écrites au jour de l’installation.
toutes les toiles, numérotées au dos selon l’ordre de rédaction des d/m sont identiques.
la présentation se fait dans un lieu aménagé à cet effet.
1. les toiles sont rangées sur des étagères, la visibilité est maximum.
2. la présentation a lieu dans un espace fermé. l’œuvre n’est visible que de l’extérieur. un côté au moins de la salle sera vitré.
3. l’aménagement est conçu de façon à pouvoir recevoir de nouvelles toiles, à pouvoir être adapté en fonction de circonstances particulières ou par rapport à d’autres œuvres existant ailleurs.

peinture :
les toiles sont rangées d’après leur numéro sur les étagères. elles peuvent être ou brutes ou préparées en blanc.
une toile est blanche si la définition/méthode a été actualisée, brute dans le cas contraire.
mise à jour :
chaque année à la date anniversaire de l’installation, l’œuvre est mise à jour. des toiles seront ajoutées pour les d/m écrites au cours de l’année écoulée et les toiles brutes correspondant à de nouvelles actualisations pendant la période seront peintes en blanc.
utilisation possible :
il est possible d’extraire une toile, et de la présenter peinte de la même couleur que le mur, à condition que cette toile corresponde à une d/m visible, soit parce qu’elle a été prise en charge, soit parce qu’elle figure dans une exposition.
information :
une tablette intérieure accueillera un certain nombre d’informations lisibles de l’extérieur : les données nécessaires à la compréhension de l’œuvre, l’adresse ou l’exposition à laquelle renvoie la toile présentée si c’est le cas, l’information travaux publics, liste de toutes les œuvres prises en charge et les possibilités de visite… le tout mis à jour régulièrement.
archives :
le preneur en charge s’engage à conserver la totalité des informations concernant l’œvre, documents que Claude Rutault pourra exploiter pour la suite de son travail, pour une publication…







définition / méthode 170, 1981
coll. Mamco


stock de toiles égal au nombre de définitions / méthodes écrites au jour de l’installation.
toutes les toiles, numérotées au dos selon l’ordre de rédaction des d/m sont identiques.
la présentation se fait dans un lieu aménagé à cet effet.
1. les toiles sont rangées sur des étagères, la visibilité est maximum.
2. la présentation a lieu dans un espace fermé. l’œuvre n’est visible que de l’extérieur. un côté au moins de la salle sera vitré.
3. l’aménagement est conçu de façon à pouvoir recevoir de nouvelles toiles, à pouvoir être adapté en fonction de circonstances particulières ou par rapport à d’autres œuvres existant ailleurs.

peinture :
les toiles sont rangées d’après leur numéro sur les étagères. elles peuvent être ou brutes ou préparées en blanc.
une toile est blanche si la définition/méthode a été actualisée, brute dans le cas contraire.
mise à jour :
chaque année à la date anniversaire de l’installation, l’œuvre est mise à jour. des toiles seront ajoutées pour les d/m écrites au cours de l’année écoulée et les toiles brutes correspondant à de nouvelles actualisations pendant la période seront peintes en blanc.
utilisation possible :
il est possible d’extraire une toile, et de la présenter peinte de la même couleur que le mur, à condition que cette toile corresponde à une d/m visible, soit parce qu’elle a été prise en charge, soit parce qu’elle figure dans une exposition.
information :
une tablette intérieure accueillera un certain nombre d’informations lisibles de l’extérieur : les données nécessaires à la compréhension de l’œuvre, l’adresse ou l’exposition à laquelle renvoie la toile présentée si c’est le cas, l’information travaux publics, liste de toutes les œuvres prises en charge et les possibilités de visite… le tout mis à jour régulièrement.
archives :
le preneur en charge s’engage à conserver la totalité des informations concernant l’œvre, documents que Claude Rutault pourra exploiter pour la suite de son travail, pour une publication…