2_1 MAMCO 2_1 AGENDA PRESSE CHRONIQUES MISCELLANEES RADIO FILMS
4_1 EXPOSITIONS COLLECTIONS ARTISTES PUBLIC EDITIONS MUSEE INFORMATIONS

 

COLLECTIONS_PRESENTATION COLLECTIONS_ARCHIVES
A B C D E F G H i J K L M N O P q R S T u V W x y Z
    
     
     
     

22 février — 7 mai 2017
Vernissage le mardi 21 février, 18h


1er étage : Zeitgeist
Vittorio Brodmann
William Copley
Andreas Dobler
Nicole Eisenman
Dorothy Iannone
Jutta Koether
Christian Lindow
John Miller
Laura Owens
David Salle
Jean-Frédéric Schnyder

2e étage : Greg Parma Smith


À partir du 21 février 2017, le MAMCO consacre une grande exposition à la question de la peinture figurative actuelle. Intitulée « Zeitgeist », elle réunit des artistes suisses et internationaux, des années 1960 à nos jours, autour de problématiques liées à la figure, l’expressivité et les sources hétérogènes de ces représentations. Des artistes tels que William Copley, Jean-Frédéric Schnyder et Dorothy Iannone, mais également John Miller, Christian Lindow et David Salle, ainsi que Jutta Koether, Nicole Eisenman, Laura Owens, Andreas Dobler et Vittorio Brodmann, se trouvent ainsi réunis au premier étage du musée. Cette exposition entend répondre à la prédominance actuelle de pratiques figuratives et expressives dans les ateliers des jeunes artistes, aussi bien en Suisse qu’à l’étranger, et aux tentatives récentes de musées européens et américains de classification de cette « nouvelle peinture ». Elle est organisée par Paul Bernard, Lionel Bovier et Fabrice Stroun.

Au deuxième étage plusieurs salles accueilleront en contrepoint la première exposition institutionnelle du jeune peintre suisso-américain Greg Parma Smith, dont la virtuosité n’a d’égale que la facilité avec laquelle celui-ci construit des séries qui explorent les langages figuratifs à disposition des artistes aujourd’hui — de la décoration à la peinture néo-classique, en passant par le graffiti et la peinture illusionniste.

Enfin, le musée réagira à ces propositions par de nombreux changements aux troisième et deuxième étages, permettant de faire ressortir d’autres généalogies ou points d’opposition à ces pratiques (art brut, expressionnisme abstrait, CoBRA, video art, « Pictures Generation », etc.).


***

En mars 2017, le quatrième étage du MAMCO réouvre avec une collection d’espaces d’artistes, soit des œuvres ou des lieux conçus et/ou programmés par des artistes entrés dans les collections du musée. Ce sont ainsi L’Inventaire de Claude Rutault et L’Atelier depuis 19380 de Sarkis qui seront présentés dans une forme plus pérenne qu’auparavant et animés par des protocoles fixés avec les artistes. Ils seront environnés d’un nouvel espace dédié à Ecart et conduit avec la complicité de John M Armleder, et du Cabinet de poésie concrète de Maurizio Nannucci et Gabriele Detterer déployé dans un espace plus généreux.