g
h

Artiste français émigré aux Etats-Unis en 1965, Guy de Cointet (1934-1983) fut l’assistant du sculpteur Larry Bell, qu’il suivit à Los Angeles, ville où il s’établit jusqu’à la fin de sa vie.

Son travail tisse des liens entre l’art conceptuel, la poésie visuelle et différentes formes narratives. La codification, le hiéroglyphe, la typographie représentent chez Cointet un processus d’élaboration du mot mis en image et de la couleur mise en forme. Il organise ainsi de grands dessins aux écritures cryptées, ainsi que des livres de « typoésie ».

Puisant dans le réel, il s’inspire, à l’instar de Warhol, de la publicité et des « soap operas », traités à la façon des « cuts-up » de William Burroughs et Brion Gysin, pour les textes et les pièces de théâtre qu’il écrit. A la fin de sa vie, Guy de Cointet recherchait de plus en plus des croisements entre le théâtre, le cinéma et la danse. Ses objets scéniques, tels que réunis dans ETHIOPIA, installation faisant partie de la collection du MAMCO, oscillent entre le statut d’accessoire, de décor et de véritables personnages.

Dans cette salle sont réunis des œuvres sur papier et des tableaux « post-Pop » acquis par le musée suite à l’organisation de la première rétrospective de l’artiste en 2004.

    LE MAMCO TIENT À REMERCIER SES PARTENAIRES
    FONDATION MAMCOÉtat de GenèveVille de GenèveFondation de Famille SandozJTIMirabaud & Cie SA
    ghfk